Espérance de vie

Rubrique : Santé

Une étude suédois (1) très sérieuse publiée en 2008 met en évidence un gain d'espérance de vie de 5 ans grâce à une pratique régulière de notre discipline. Eclairage sur la méthodologie et les résultats d’une étude qui a fait le tour du monde.

La méthodologie
Une étude suédoise publiée en mai 2008 dans une revue scientifique de référence (1) a mis en évidence un élément qui nous concerne tous : une augmentation de l’espérance de vie des golfeurs de 5 années par rapport à la population générale !
Les auteurs ont comparé l’espérance de vie de la population générale avec celle de plus de 300 000 golfeurs licenciés auprès de la fédération suédoise, les 2 populations étant identiques en termes d’âge, de proportion de femmes et d’hommes et de niveau socio-économique. Ainsi, la rigueur de la méthode rend les résultats obtenus particulièrement significatifs et surtout incontestables.

L’avantage propre au golf : « la prévention par socialisation »
Souvent pratiqué en compagnie de personnes d’âge voisin, les golfeurs peuvent ainsi comparer l’état de leur forme physique. La moindre défaillance par rapport à ses partenaires habituels (ralentissement du rythme de la marche, essoufflement,…) entrainera couramment une consultation chez le médecin, créant de ce fait une démarche de prévention toujours plus bénéfique en terme d’espérance de vie !

Le golf garant du bon fonctionnement de l’appareil ostéo-articulaire
La pratique du golf permet de développer et de conserver 3 éléments essentiels concernant le système ostéo-articulaire : la force, la souplesse et le contrôle proprioceptif (sens de l’équilibre et sens de position). Ces 3 facteurs étant primordiaux dans une optique de prévention des lésions de type arthrose, le golf, peu propice aux traumatismes violents, doit donc être considéré comme une activité à recommander chez les sujets de 40 ans et plus.

Les bienfaits du golf sur le système cardio-vasculaire
Activité physique modérée et fractionnée (temps de marche entrecoupés des phases de frappe de balle) avec des temps de récupération, le golf est l’un des meilleurs exercices qui puisse exister au sein de notre société particulièrement sédentaire. Une pratique régulière (2 à 3 fois par semaine) permet d’obtenir une augmentation significative du HDL cholestérol (« bon cholestérol ») et du rapport HDL cholestérol / cholestérol total, de même qu’elle entraine la diminution de l’index de masse corporelle. Ces différents éléments concourent tous à réduire les risques de maladies cardio-vasculaires, actuellement première cause de mortalité dans les pays développés.

L’impact positif du golf sur les capacités neurologiques et cérébrales.
Comme on a pu l’entendre, le golf « se joue surtout sur un parcours de 25 cm, l’espace entre vos deux oreilles » (Bobby Jones, golfeur américain, 1902-1971)! Taper dans la petite balle blanche fait ainsi appel à des capacités de concentration, de visualisation et de gestion du stress ; la seule technique n’étant pas suffisante pour venir, de façon satisfaisante, à bout du parcours.
Parallèlement à ça, le golfeur développe et entraine le réflexe tant au niveau des membres inférieurs que de la colonne vertébrale, atout considérable en matière de prévention des chutes.
Ainsi pratiquer le golf, soit assortir un geste sportif complet à une véritable démarche intellectuelle, le tout dans un cadre généralement apaisant, serait la recette magique pour gagner 5 années de bien-être. Alors pourquoi s’en priver?

Biblio : Le golf : le sport d’une vie et de réduction de la mortalité chez les pratiquants suédois
Golf : A game of life and death-reducted mortality in swedish golf players
Farahmand B and all Scand J Med Sci Sports, 2008 May 27

Vidéos
toutes les vidéos
L'Entraînement du Mois : épisode 11

L'Entraînement du Mois : épisode 11

Pour ce dernier entraînement de l'année, mettez vous dans les meilleures dispositions avant de taper la balle en travaillant votre routine !

Pr Philippe Rouch : la puissance du swing

Pr Philippe Rouch : la puissance du swing

La présentation du professeur en biomécanique Philippe Rouch lors de la Cinquième Conférence nationale de biomécanique du golf.

AfrAsia Bank Mauritius Open (T4) : La réaction de Matthieu Pavon

AfrAsia Bank Mauritius Open (T4) : La réaction de Matthieu Pavon

Matthieu Pavon réagit après son 66 (-5) lors du quatrième tour de l'AfrAsia Bank Mauritius Open 2017.

AfrAsia Bank Mauritius Open (T4) : La réaction de Romain Langasque

AfrAsia Bank Mauritius Open (T4) : La réaction de Romain Langasque

Romain Langasque réagit après son 67 (-4) lors du quatrième tour de l'AfrAsia Bank Mauritius Open 2017.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf